Nos métiers

Drainage : histoire et conseils

L’art d’assainir était déjà connu à l’époque des Romains…

Dans l’Antiquité, on remplissait les fossés de pierres ou de gravier puis on recouvrait le tout avec la terre tirée du fossé. A défaut de pierres, on formait au moyen de branches liées ensemble, des câbles auxquels on donnait la capacité et la grosseur du fond du canal pour remplir exactement ce vide, le tout recouvert de feuilles de cyprès comprimées fortement  ou de tout autre arbre; aux deux extrémités, on posait en forme de contre fort deux grosses pierres qui en porteront une troisième pour consolider les bords du fossé et favoriser l’entrée et l’écoulement de l’eau.

Histoire

Écoulement

Aussi, dans les dispositifs anciens, la création d’un relief artificiel à la surface du sol favorisait l’écoulement superficiel de l’eau vers des rigoles qui la conduisaient ensuite vers la sortie...

Aussi, dans les dispositifs anciens, la création d’un relief artificiel à la surface du sol favorisait l’écoulement superficiel de l’eau vers des rigoles qui la conduisaient ensuite vers la sortie du champ. Ces dispositifs, dits par modelé de surface, revêtent des formes et tailles différentes d’une région à l’autre. Ils s’appellent selon les cas billons, ados, planches pour la partie bombée et dérayures, saignées, rigoles, fossés pour les parties creuses.

Histoire

Machines

Dès la fin du XIXe siècle, la mise au point de machines à fabriquer les poteries constitue un progrès certain dans la réalisation du drainage, mais le creusement des tranchées...

Dès la fin du XIXe siècle, la mise au point de machines à fabriquer les poteries constitue un progrès certain dans la réalisation du drainage, mais le creusement des tranchées reste encore manuel. Des conduites en pierres plates formant un tunnel et des poteries de formes diverses sont fréquemment retrouvées à l’occasion de la mise en place de réseaux modernes.

Histoire

Modernisation

Milieu du XXe siècle : La modernisation des procédés de drainage provient de l’utilisation des tracteurs équipés d’outils de creusement des tranchées (roue ou chaîne) et de drains en plastique beaucoup...

Milieu du XXe siècle : La modernisation des procédés de drainage provient de l’utilisation des tracteurs équipés d’outils de creusement des tranchées (roue ou chaîne) et de drains en plastique beaucoup plus légers, munis d’orifices pour l’entrée de l’eau. Les premiers utilisés, longs de plusieurs mètres, étaient lisses et rigides. Peu efficaces et fragiles, ils sont remplacés par des tuyaux en polychlorure de vinyle (PVC), souples, annelés, disponibles en rouleaux de plusieurs centaines de mètres. La pose s’en fait au moyen d’engins automoteurs puissants, trancheuse poseuse ou poseuse sous-soleuse.

Histoire

Drainage agricole

La maitrise des situations d’excès d’eau. Le drainage agricole, notre spécialité depuis 1966

Les travaux de drainage permettent de réguler l’excès d’eau dans le sol tout en maintenant un niveau d’humidité nécessaire aux cultures

Nos compétences s’appliquent à tous les environnements : terrains agricoles, terrains de sport, drainage routier, tranchées drainantes et rétablissement de drainage.

Consciencieux dans notre travail, nous attachons une grande importance à la qualité du conseil, le respect des règlementations et à la qualité des études préalables. Nous mettons tout en œuvre pour que nos salariés travaillent en toute sécurité grâce à des équipements adéquats, du matériel certifié, à jour des visites périodiques et conforme aux normes de sécurité et avec des autorisations de conduite en règle.

Drainage agricole

Effets d'un sol non drainé

Semis retardés au printemps Récoltes difficiles à l’automne Rendement faible Tassement et compaction Menace à la vie des plantes, enracinement peu profond
  • Semis retardés au printemps
  • Récoltes difficiles à l’automne
  • Rendement faible
  • Tassement et compaction
  • Menace à la vie des plantes, enracinement peu profond

Drainage agricole

Pourquoi les agriculteurs drainent t'ils leurs sols ?

Les agriculteurs drainent leurs sols afin de : bénéficier d’un rendement optimal sortir leurs animaux plus tôt dans la saison et les rentrer plus tard éviter la pousse de plantes...

Les agriculteurs drainent leurs sols afin de :

  • bénéficier d’un rendement optimal
  • sortir leurs animaux plus tôt dans la saison et les rentrer plus tard
  • éviter la pousse de plantes néfastes aux animaux
  • entrer dans les champs plus tôt

Drainage agricole

Conseils après drainage

Entretien des réseaux Les drains et collecteurs enterrés sont chargés de récolter les eaux de pluie excédentaires et de les évacuer. Vous n’avez en principe jamais à intervenir. Il faut...

Entretien des réseaux

Les drains et collecteurs enterrés sont chargés de récolter les eaux de pluie excédentaires et de les évacuer. Vous n’avez en principe jamais à intervenir. Il faut cependant surveiller périodiquement les bouches de sortie et les grilles et veiller à ce que les émissaires assurent un bon écoulement des eaux.

Le travail du sol

Il est impératif d’attendre le ressuyage complet avant de travailler sur la parcelle. Ceci permettra d’éviter de destructurer le sol par terrassement ou colmatage de la semelle de labour, néfaste à terme au bon fonctionnement du drainage.

Evitez de labourer le sol dans le même sens que l’orientation des drains. Le fond de labour reste en effet toujours une voie de circulation préférentielle de l’eau, qui doit donc recouper les files de drains et de la pente.

Le choix des cultures

Dans les premières années, sur certains sols, des cultures à enracinement pivotant sont susceptibles de provoquer des colmatages de drains par leurs racines. Dans ce cas, il parait souhaitable de préférer des plantes à enracinements fasciculé.

Un drainage bien conçu, bien réalisé et bien entretenu supporte toutes les pratiques culturales. Toutefois, une attention particulière sera portée sur les repousses de colza et certains adventices.

Vous avez un projet

Vous souhaitez nous contacter ?